L’activité cognitive et physique à la quarantaine

L’activité cognitive et physique à la quarantaine peut-elle réduire le risque de démence plus tard ?

Neurologie & Neurosciences

La réponse d’après cette nouvelle étude suédoise est oui. Rester intellectuellement engagé et physiquement actif est un élément important d’un mode de vie sain à tout âge, mais les auteurs affirment que l’activité cognitive et physique à l’âge moyen peut rapporter des années plus tard en réduisant le risque de certaines formes de démence. Les résultats de l’étude ont montré que les personnes ayant une activité cognitive active à mi-vie réduisaient leur…

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *